Back to top
Actu

Fermeture des cantines scolaires : CINOV Restauconcepteurs dénonce une mesure dangereuse

14 janvier 2021
Cantine

Fermeture des cantines scolaires : CINOV Restauconcepteurs dénonce une mesure dangereuse pour la restauration collective et pour les publics les plus fragiles

 

Dans le cadre du Conseil de défense sanitaire du gouvernement qui s’est tenu hier, et de la conférence de presse du Premier ministre Jean Castex qui aura lieu ce jeudi 14 janvier à 18h, l’Exécutif pourrait annoncer la fermeture des cantines scolaires. Cette mesure, envisagée en raison du rôle central que joueraient les repas dans les contaminations, pourrait porter un coup fatal aux professionnels de la restauration collective. CINOV Restauconcepteurs dénonce avec force l’attentisme du gouvernement et l’appelle à répondre rapidement aux préoccupations des acteurs de la filière, dont les difficultés vont croissantes.

Une mesure nuisible pour le bien-être et la santé des enfants, adolescents et étudiants déjà fragilisés par la crise sanitaire

Le syndicat CINOV Restauconcepteurs, qui rassemble des consultants et bureaux d’études qui travaillent dans les domaines de la restauration et de l’hôtellerie, tient à rappeler l’importance de la pause méridienne collective et des cantines scolaires dans le processus de socialisation qui permet aux enfants de se construire. Les cantines scolaires jouent aussi un rôle déterminant pour nombre d’enfants issus de familles en situation de précarité, fragilisées par la crise sanitaire, pour lesquels le repas pris à la cantine est parfois le seul de la journée.

CINOV Restauconcepteurs s’inquiète également de l’impact que pourrait avoir la fermeture des cantines scolaires et universitaires sur la santé des enfants, des adolescents et des étudiants qui se verraient contraints de substituer, à l’alimentation équilibrée proposée par la restauration collective, une alimentation peu coûteuse et riche en calories, en sucres et en graisses saturées. Selon Bruno Dettwiller, président de CINOV Restauconcepteurs, « l’absence d’accès pour une grande partie des enfants et des étudiants à une restauration dite subventionnée aurait aussi pour conséquence directe la nécessité de faire appel à l’aide alimentaire (Restos du cœur, Secours populaire, Croix-Rouge…) ou de subir une malnutrition. »

Il y a urgence à agir et à repenser enfin les espaces de restauration collective !

Si les restauconcepteurs se réjouissent de la prise de conscience de la société et des collectivités ces derniers mois, qui reconnaissent désormais l’importance des lieux de restauration collective, ils appellent toutefois le gouvernement à se saisir de cette prise de conscience, à répondre à leurs inquiétudes et à sortir de l’expectative pour enfin mettre en place les réformes structurelles qui s’imposent pour la filière. CINOV Restauconcepteurs considère notamment qu’il est essentiel de repenser les espaces de restauration collective en planifiant l’usage des locaux dans le temps de manière à respecter les gestes barrière. Pour Bruno Dettwiller, président de CINOV Restauconcepteurs, « cela induit également de repenser les emplois du temps, l’organisation des transports en commun, mais aussi la conception des lieux de restauration. Il faudrait notamment augmenter les surfaces utiles, en les rendant modulables afin d’assurer leur rentabilité en dehors des heures de repas. »

CINOV Restauconcepteurs se tient à disposition des pouvoirs publics et des structures d’accueil du public dans le cadre de la nécessaire réorganisation des espaces de restauration collective. Le syndicat souligne en effet que les ajustements susmentionnés nécessitent des expertises et des formations spécifiques à ce type d’activité.

 

Pour échanger avec un porte-parole de CINOV Restauconcepteurs, cliquez ici.

Télécharger le CP